Ethique, chartes

Charte des praticiens Reiki

Nous adhérons aux principes suivants :

La pratique du REIKI a été élaborée par MIKAO USUI au Japon, au début du 20 ème siècle.
Un praticien REIKI est une personne qui a suivi l’enseignement et reçu les initiations correspondant à son degré, d’un enseignant dont la lignée remonte à MIKAO USUI.
Chaque praticien REIKI, comme tout receveur, est libre de ses convictions, en particulier, religieuses. La pratique du REIKI n’est liée à aucune religion en particulier, ni à aucune secte, rien ni personne ne peut se l’approprier.

Dans la pratique du Reiki :

Une séance de REIKI se donne par imposition des mains sur un receveur vêtu.
Un praticien n’a en aucun cas à demander à un receveur de se déshabiller, les vêtements ne gênant aucunement la pratique ou son efficacité. En cas de nécessité, une séance de REIKI peut se donner sans contact physique.
Un praticien REIKI n’émet aucun diagnostique et ne fait aucune prescription.
Les séance de REIKI n’interfèrent avec aucun traitement, médical ou psychologique, mais peuvent le compléter si c’est le désir du receveur.
Les séances de REIKI réduisent le stress et procurent un état de relaxation. Au-delà de cela, aucun praticien REIKI ne peut prévoir avec certitude les effets positifs des séances de REIKI sur un receveur.
Tout praticien invite le receveur présentant un problème médical, à être suivi par un médecin.

Dans l'enseignement du Reiki

Les divers degrés en REIKI ne constituent en aucun cas une hiérarchie entre les praticiens.
Un enseignant REIKI est une personne qui a suivi l’enseignement et reçu les initiations correspondant à la maitrise de REIKI de la part d’un
«maitre-enseignant » dont la lignée remonte à MIKAO USUI. Sous réserve que l’enseignement ait été fait dans de bonnes conditions, il est apte à initier d’autres personnes à la pratique du REIKI.
Le degré de maitrise REIKI ne permet pas d’avoir aucun ascendant moral sur qui que ce soit, praticiens REIKI, étudiants ou receveurs.
Un enseignant REIKI doit assurer un suivi auprès de ses élèves, en particulier pendant les premières semaines et les premiers mois suivants l’initiation.